• Pourquoi dit-on ''aller se faire voir par les Grecs"


    ''Aller se faire voir par les Grecs'' est une expression veut dire qu'une personne se faire éconduire de façon brutale par une autre. Autrefois, les Grecs avaient la réputation d'être pédérastes.

    Lorsqu'on proposait à une personne d'aller chez eux, c'est qu'on voulait s'en débarrasser très vite en lui souhaitant un "un bien plaisir".
    C'est tout aussi aimable que de proposer à quelqu'un "d'aller au Diable" afin qu'il aille brûler dans les flammes de l'enfer.

    Il existe un bon nombre de variantes de cette expression notamment  D'autres sont plus vulgaires mais signifient strictement la même chose. je ne les citerai pas !!! je vous laisse avec votre imagination hihihi


    Aujourd'hui, pour éconduire quelqu'un, on a aussi "casse-toi !". C'est plus court, mais ça fait moins travailler l'imagination.

    comme il y a beaucoup de Dames ici je me dois de rester humble !! je souris pas de vulgarité ici !!


    64 commentaires
  • dur,dur les photos avec cette expréssion hihihihi alors pris au hasard !! et puis c'est ma fete alors je fais ce que je veux !!
                    faut bien rire hihihihi                   

    "Aller se faire téter / tâter"

    Si les deux variantes verbales de cette expression argotique, sont citées par Sandry et Carrère en 1953 dans leur "Dictionnaire de l'argot moderne", il semble que la forme avec 'tâter' existe avec la version courte de même sens "se tâter" ("tu peux te tâter !") depuis la fin du XIXe siècle.
    Mais l'origine n'en est expliquée nulle part.

    On peut simplement noter deux choses :

    La première, c'est que "se faire tâter", dans l'argot des voyous, c'était "se faire arrêter", donc indirectement, se faire mettre en prison. D'ici que, par cette expression, on ait voulu souhaiter à quelqu'un qu'il se fasse enfermer, afin de ne plus importuner...

    La deuxième, c'est que "se faire téter" voulait dire, toujours en argot, "se faire faire une fellation".
    Du coup, il est facile d'imaginer qu'envoyer quelqu'un "se faire téter" était une manière d'éconduire aussi expressive que de l'envoyer "se faire en..ler", par exemple, même si la satisfaction à l'issue de l'opération n'est pas la même.


    10 commentaires
  • j'aime beaucoup , alors j'en mets deux !! hummm !


    la jarretière symbolise le mystère et surtout la virginité. Chez les Hébreux, on disait que le bleu et le blanc sont les couleurs symboles de l'amour, de la pureté, et de la fidélité. Les futures mariées étaient donc encouragées à porter une jarretière à ces couleurs.

    Enfin, l'Ordre de la Jarretière, qui est le plus important ordre de chevalerie britannique, et l'un des plus prestigieux au monde, est considéré comme la récompense la plus élevée pour la fidélité et le mérite militaire. Cet ordre serait inspiré d'un incident qui aurait eu lieu, au 14ème siècle, tandis que le roi d'Angleterre Edward III où il dansait avec sa maîtresse, la comtesse de Salisbury. Celle-ci ayant, en dansant, fait tomber sa jarretière, le roi, galamment, la ramassa sous les quolibets des danseurs, la mit à son genou et coupa court aux railleries par ces mots : « Messieurs, honni soit qui mal y pense. Ceux qui rient maintenant seront très honorés d'en porter une semblable, car ce ruban sera mis en tel honneur que les railleurs eux-mêmes le chercheront avec empressement.

    De nos jours, lors d’une noce, il est de tradition de mettre aux enchères la jarretière de la mariée au profit des nouveaux époux. Les scénarios varient d’une famille à l’autre mais, assez souvent, le gagnant des enchères obtient le droit de venir retirer avec ses dents la jarretière que porte la mariée.
    Un autre principe: les hommes donnent de l’argent pour faire monter la robe de la mariée, alors que les femmes en donnent pour la faire baisser.
    L’un des invités, souvent le témoin du marié, joue “l’arbitre” : il monte et descend la robe de la mariée.
    La plupart du temps, le jeu de la jarretière dure environ 3 minutes, le temps d’une chanson.
    Si un homme gagne, il repart avec la jarretière et a même l’honneur de la retirer…
    Si une femme gagne, la jarretière restera à sa place!

    Il est vrai qu'à l'heure actuelle la tradition de la jarretière se perd un peu …

     


    18 commentaires
  • moi aussi j'ai eu un travail de Titan pour cette mise a jour !

    Un travail d’Hercule /une tâche difficile.
    Un travail de titan, de romain ou une tâche herculéenne !

             Les 12 travaux d'Hercule

    Origine
    Cette expression nous renvoie aux douze exploits dont le héros triompha. Fils de dieu et de la mortelle Alcmène, il est condamné à douze ans de servitude durant lesquels il devra pour expier ses fautes mener à biens douze travaux :

    1-étouffer le lion de Némée et le ramener à Eurysthée constitue le premier des douze travaux qu'Héraclès doit accomplir.
    Héraclès surprend le lion sur le versant d'une colline,dissimulé, il tire sur lui à coup de flèches. Mais il s'aperçoit rapidement que le monstre est invulnérable. Ses flèches,rebondissent sur son cuir. Le lion charge, Héraclès évite l'assaut et l'étrangla de ses deux mains.Après cet exploit, Héraclès se servit de la griffe du lion pour l'ouvrir et se servir de sa peau comme d'une armure.

     2-tuer l’hydre de Lerne,
    Le monstre est décrit comme ayant un corps de dragon et sept têtes. La tête centrale était la  tête intelligente  qui dirigeait le corps et qui était immortelle.Dans la mythologie de la Grèce antique, cette redoutable créature habitait les royaumes aquatiques et les marais.Héraclès, recouvert de sa peau de lion pour se protéger des morsures, attira la bête hors de son repaire en lui décochant des flèches enflammées.Constatant qu'a chaque tête coupée deux autres apparaissaient, il appela Iolaos. Pour empêcher l'Hydre de faire renaître de nouvelles têtes, Iolaos cautérisa les chairs à leur racine avec des brandons et réussit ainsi à arrêter le sang.
    Héraclès décapita ensuite la tête immortelle de l'Hydre et l'enterra sous un lourd rocher.
    Puis il trempa ses flèches dans le venin de l'Hydre qui rendait désormais mortelle toute blessure qu'il infligerait.

    3-atteindre à la course la biche aux pieds d’airain,
    cinq biches rapides, de la stature d'un taureau, paissaient sur les bords du fleuve thessalien Anauros, au pied du mont Parrhasion.ces animaux avaient des cornes dorées et des sabots d'airain.Artémis les pourchassa, et en captura quatre.La cinquième s'échappa en traversant le Céladon jusqu'à la colline de Cérynie,Héraclès poursuivit l'animal toute une année, sans l'atteindre. La biche finit cependant par s'épuiser, et se réfugia sur le mont Artémission. Elle voulut traverser le fleuve Ladon, quand Héraclès lui décocha une flèche entre l'os et le tendon de la patte, l'immobilisant sans qu'une goutte de sang ne fut versée. Il chargea l'animal sur ses épaules et traversa l'Arcadie pour se rendre chez Eurysthée
    .

    4-capturer vivant le sanglier d’Erymanthe,
    Le quatrième des douze travaux imposés à Héraclès fut de prendre vivant le Sanglier d'Erymanthe: c'était une bête sauvage aux proportions gigantesques.
    Héraclès l'attira grâce à son cri jusqu'à a un profond trou. Il lui sauta dessus, l'attacha avec des chaînes et l'emporta vivant sur son dos.

    5-nettoyer les écuries d'Augias,
    Augias, roi d'Élide, possédait, d'énormes troupeaux de bétail. Ses écuries étaient tellement sales qu'on ne pouvait plus y rentrer, elles n'avaient plus été nettoyées depuis plusieurs dizaines d'années.
    Il fut exigé d'Héraclès qu'il nettoyât leurs étables en une seule journée, ce qui n'avait jamais été fait auparavant. Héraclès dévia les deux fleuves (l'Alphée et le Pénée) des alentours pour qu'ils se précipitent dans les écuries et les nettoient à sa place. Ainsi, il accomplit le travail sans se salir.
     

    6-combattre les oiseaux du lac Symphale,
    les oiseaux du lac Stymphale étaient des oiseaux monstrueux, se nourrissant de chair humaine, qui infestaient les bois entourant le lac Stymphale.Arrivé au bord du lac, Héraclès constata que le marécage n'était pas assez ferme pour supporter son poids, ni assez liquide pour y accéder en bateau. Alors Athéna lui offrit un gong de bronze, en les faisant claquer depuis le mont Cyllene, il fit fuir les oiseux grâce au vacarme, et réussit a en abattre énormément, transperça de ses flèches un certain nombre d'oiseaux, mais ils étaient tellement nombreux et se reproduisaient si vite, qu'à la fin de la journée Héraclès n'avait plus de flèches, dans un mouvement de rage, il frappa alors son épée contre son bouclier, ce qui fit fuir les oiseaux. Il continua jusqu'à ce que tous les oiseaux tombent dans le lac et se noient.

    7-dompter le taureau de Crète,
    le taureau est une créature fantastique,il soufflait des flammes par son museau,il est assimilé au taureau blanc offert par Poséidon à Minos pour être sacrifié.Héraclès reçut pour tâche de le capturer vif.Le taureau était devenu furieux et dévastait les récoltes de l'île, il y parvint en sautant sur lui et en lui saisissant les cornes à mains nues. Il revint en Grèce sur le dos de l'animal et fut ramené à Mycènes après un dur combat.

    8-tuer le roi Diomède qui nourrissait ses chevaux (ses cavales) de chair humaine,
    Héraclès reçut l'ordre de lui dérober ses chevaux,il s'en empara et, les menant à l'écart du palais,jusqu'à la mer où il les laissa sur un monticule, à la garde d'Abdéros, son favori. Héraclès retourna pour assommer Diomède, Il donna alors son corps moribond à dévorer
    à ses propres cavales. Aussitôt, selon la légende, elles redevinrent herbivores. Les animaux furent alors apprivoisés, et Héraclès les fit venir à Argos, au roi Eurysthée.
    Selon la tradition, Bucéphale, cheval d'Alexandre le Grand, descendait de l'une des juments de Diomède.

     9-vaincre les amazones,
    Héraclès fut prié d'apporter la ceinture d'or d'Arès, que portait la reine des Amazones, Hippolytè.
    Arrivée à l'embouchure du Thermodon. Hippolytè, séduite par le physique d'Héraclès, lui offrit la ceinture en tant que preuve d'amour.
    Mais, Héra, déguisée en Amazone, fit croire qu'Héraclès voulait kidnapper la reine. Les Amazones attaquèrent donc Héraclès, qui, croyant a une trahison, tua Hippolytè et fit un massacre parmi les amazones.

    10-Le combat contre Géryon
    Héraclès fut de ramener le fameux troupeau de Géryon d'Erythie. Géryon était roi de Tartessos, en Espagne, et il avait la réputation d'être l'homme le plus fort de la terre. Son corps se divisait en trois à partir de son buste. Il avait donc trois bustes, trois têtes et six bras. Son troupeau était gardé par le berger Eurytion et par Orthros le chien à deux têtes.
    Arrivé au mont Abas, Héraclès tua Orthros et Eurytion d'un coup de massue et partit avec le troupeau. Ayant appris le vol, Géryon pourchassa Héraclès mais celui-ci n'eut aucun mal à le tuer d'une flèche qui transperça ses trois bustes.

    11-enlever les pommes du jardin des Hespérides,
    Héraclès avait accompli ses dix travaux en l'espace de huit ans et un mois, mais Eurysthée, qui n'avait compté ni le second ni le cinquième, lui en infligea deux autres.
    les pommes d'or du jardin des Hespérides désignent les pommes données par Gaïa à Héra comme cadeau de noces et conservées par les Hespérides.Héraclès, chargé de rapporter les pommes à Eurysthée, eut beaucoup de mal à trouver son chemin, et obligea Nérée à lui indiquer la direction du jardin.Après avoir tué Ladon d'une flèche, le dragon qui gardait le jardin. Héraclès demanda à Atlas de cueillir les pommes, et en échange il supporterait le poids du monde à la place d'Atlas pendant une heure. Atlas accepta et cueillit trois pommes.
    Après avoir amené les pommes à Eurysthée pour valider l'épreuve, les pommes furent rendues à leur propriétaire, Héra.

    12-délivrer Thésée du monde des Enfers.
    Le dernier et le plus difficile des douze travaux d'Héraclès fut de ramener des Enfers le chien Cerbère.
    Héraclès descendit au Tartare par le Ténare en Laconie. Charon lui fit traverser le Styx sans problème. De l'autre côté du fleuve il rencontra les ombres de la Gorgone Méduse et Méléagre.
    Puis il vit Thésée enchaîné, qu'il libéra, et souleva le rocher sous lequel était emprisonné Ascalaphos.
    Après avoir tué une bête du troupeau d'Hadès, il brisa les côtes du berger Ménoetès qui l'avait défié. Perséphone sortit alors de son palais, vint à la rencontre d'Héraclès, l'accueillit comme un frère et intercéda pour la vie de Ménoetès.
    Il demanda Cerbère à Hadès : celui-ci le lui offrit à condition qu'il arrive à le dompter sans sa massue ni ses flèches.
    Héraclès découvrit le chien attaché par des chaînes aux portes de l'Achéron. Il le saisit au cou, et il en surgit trois têtes munies de serpents. Sa queue, hérissée de fer, se dressa prête à frapper, mais Héraclès, protégé par sa peau de lion, ne relâcha pas son étreinte, et Cerbère, étouffé, dut céder.puis il le ligota pour l'apporter à Eurysthée, mais le relâcha quelque temps après pour le rendre à son rôle de gardien des Enfers.

    Il fallut dix années à Héraclès pour terminer ces douze travaux.

    Ce mythe suggère peut-être qu'en surmontant la mort, Héraclès gagna finalement l'immortalité.

     


    17 commentaires
  • Casser le charme

    Casser une situation idéale.

    Le mot "charme" est issu de "carmen", un chant magique que l'on utilisait pour les incantations. Un charme était donc un sort jeté, un phénomène magique que l'on ne pouvait briser qu'avec une contre formule. Dans cette expression, il correspond ici à une situation sinon idéale, du moins idéaliste de laquelle une personne n'a pas envie de sortir. "Rompre le charme" signifie donc que l'on brise ses illusions.


    Le chagrin est un stress , trop important il serait réellement capable de mettre votre coeur en piéce !!


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique